actualite
06.05.2013

Hype(r)Olds, les gangs de seniors connectées se rassemblent à Marseille

Pour cette performance «Marseille-Provence 2013» les 14 et 15 mai, Orange équipe les demoiselles d'une tablette multimédia dotée d'une puce 4G.

Dans quelques jours, les marseillaises et les marseillais vont voir débarquer dans la ville des gangs de demoiselles pas comme les autres. Elles ont toutes plus de 77 ans, elles sont branchées (hype) et elles maîtrisent Internet et ses outils de création multimédia… D'où leur nom : «Hype(r)Olds».

Lors de ces deux journées nationales de rassemblement, les participantes venues de toute la France vont donc pouvoir investir la Capitale européenne de la culture tout en profitant de la 4G.

Sur culturemobile.net, tout au long de ces 2 jours en ligne et en live, vous pourrez suivre les parcours des participantes, découvrir les oeuvres créées sur place et partager les réactions du public.
Un événement numérique à ne pas manquer !

Les deux jours des gangs de seniors connectées à Marseille

Mise en «scène» par deux artistes, Albertine Meunier et Julien Levesque, l’opération qui va avoir lieu à Marseille est la seconde du genre, la première ayant eu lieu à Paris lors du Festival Futur en Seine en 2012. Avec l’association MCD (Musiques et culture digitales), des collègues artistes associés à l’événement ainsi que le soutien d’Orange et de Marseille Provence 2013, ils ont convié les filles à se retrouver dans l'actuelle capitale européenne de la culture, pour deux jours de «performance» dans la ville.

Pour le premier jour, il est prévu que les gangs de dames numériques se déplace en tuk-tuk (équivalent du rickshaw indien) sur le Vieux Port, devant Notre Dame de la Garde ou le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée pour y poser leurs studios multimédias mobiles sous un ou plusieurs parapluies. Elles joueront les reporters, invitant le public à se faire filmer et à répondre à une question, dont en particulier : Êtes vous à «cœur» ou à «pique». Le lendemain, elles iront visiter la Friche de la Belle de Mai et l’exposition Digitale Afrique à la bastide Saint-Joseph, mais aussi...déguster quelques spécialités culinaires africaines.

Hyperolds-Orange

Surtout, les 14 et 15 mai, leurs œuvres seront créées en direct grâce à leur «studio multimédia», dont en particulier la tablette et la puce 4G fournie par Orange. Le tout sera également filmé et «tweeté» en live par MCD, média indépendant consacré aux tendances de la société numérique et producteur d'Hype(r)Olds, et retransmis évidemment sur Culture Mobile.

Hype(r)Olds au-delà de l’événement marseillais

Le concept Hype(r)Olds a été imaginé il y a quatre ans par Albertine Meunier, qui se veut entre autres une «artiste du réseau». À l'origine, l'envie de s'entourer de femmes, et peut-être de pleins de grand-mères, et de leur proposer d'aborder le réseau sous l'angle de la création et du jeu. Elle a lancé une première série d'ateliers à Paris en 2009.

La recette est simplissime et fonctionne merveilleusement bien : il s'agit de transmettre les bases de l’usage des nouveaux médias –  mail, chat, consulter des vidéos, de la musique, utiliser les réseaux sociaux, fabriquer des contenus, etc. –  de façon conviviale et créative autour d'un projet artistique collectif. Autrement dit apprendre avec notre gang de connectée en faisant ensemble, et en s’amusant.

Grâce à l’aide de MCD et le soutien de partenaires comme Orange, Albertine Meunier et Julien Levesque, autre artiste très impliqué dans le projet, ont pu développer le concept initial et l'ouvrir à d'autres artistes. Chacun est alors en charge de trouver un lieu d'hébergement et d'animer une série d'ateliers (une vingtaine par an) en y imprimant sa marque. Lentement mais surement, Hype(r)Olds essaime et s'implante un peu partout en France. Toutes ces dames de l’événement marseillais viennent d’ailleurs de ces ateliers partout en France, non seulement de Paris mais de Reims, Toulouse, Marseille, Valence ou Poitiers. Les réalisations sont variées dans la forme comme dans les techniques utilisées, comme chacun peut en juger sur le blog d’Hype(r)Olds

Un investissement logique pour MCD et Orange

Pour Orange, comme pour MCD, les outils numériques sont bien entendu porteurs et sources de lien social. Tout l'intérêt de projets comme Hype(r)Olds réside dans le fait de faciliter non seulement l'apprentissage des seniors mais aussi le partage d'expériences et de renforcer ainsi le lien intergénérationnel.

C'est pourquoi l'opérateur, qui offre déjà une gamme de terminaux et de services dédiés aux seniors – comme Doro Phoneasy 612 (grand écran et larges touches), un nouveau smartphone, le Stylistic S01 lancé en juin  en partenariat avec Fujitsu ou l'option «Internet facile» (une interface PC simplifiée pour accéder aux fonctionnalités essentielles de son ordinateur) – soutient depuis un an ces ateliers de «coaching multimédia» orientés femmes, art et création.

Pour en savoir plus

Commentaires