Art Factory

Art Factory

Quand les artistes travaillent avec les designers, ingénieurs et autres métiers du numérique

Plus que jamais, les artistes sont amenés à travailler main dans la main avec des métiers du nouveau monde digital – au-delà même de ce qu’on appelle l’art numérique. La « Art Factory » d’Orange, qui s’appuie sur un tiers lieu ouvert dans le nouveau campus dédié à l’innovation de l’opérateur, illustre cette autre façon de créer des œuvres en mêlant des compétences jusqu’ici séparées les unes des autres. Une démarche, le plus souvent interactive, dont l’artiste Samuel Bianchini ou des projets comme Urban Mobs, SonaR ou Empreinte de mouvement initiés par Orange ont été des précurseurs.

De L’Atelier du peintre à Art Factory

Quand Orange décline les arts en mode numérique

Armelle Pasco explique les origines du projet Art Factory, et sa logique d’ateliers permanents mêlant artistes et professionnels d’Orange.

L’Atelier du peintre
/ Arts et patrimoine

Surexposition

Une œuvre de Samuel Bianchini au Palais de Tokyo

Surexposition est une œuvre poétique interactive de Samuel Bianchini, à laquelle les visiteurs du Palais de Tokyo ont participé en...

/ Nouvelles écritures

Un art de la data

La matérialisation de la data ouvre la voie à des expériences sensibles inédites

Matérialisées en sons ou surtout en images, concrétisées par des cartes ou des dispositifs innovants, les données peuvent étonner ou...

Un art de la data - Urbanmobs
/ Nouvelles écritures

Les expériences du Louvre-Lens

De l’art… d’inspirer l’innovation technologique

Les outils de médiation du Louvre-Lens, nés de la collaboration avec les Orange Labs.

/ Arts et patrimoine