Albertine Meunier, au cœur du réseau

Elle rend visible l’invisible de nos usages du net

Au delà de 1m/s (2012)

Albertine Meunier est partie pour cette œuvre d’une trouvaille sur Internet : la vitesse de la pensée aurait été évaluée à 1mètre/seconde. Une unité de mesure nouvelle qu’elle a cherché à matérialiser sous la forme d’une installation/objet. Elle est constituée d’un plan incliné sur lequel roulent des billes. Le mouvement des billes est déclenché par un programme qui traque les «je pense» exprimés par les internautes sur le réseau.

Je pense donc ça roule


«La pensée a une vitesse qui a été calculée est de 360 km/h, soit 100m/s. Mais, pour certains, la manière dont on l’utilise, sa vitesse serait d'à peine 1m/seconde. Donc on passe notre temps à la freiner, la pensée ...» En écho à cette réflexion scientifique Au delà de 1m/s présente la façon dont Internet dans son flux incessant peut se matérialiser, rendant ainsi perceptible la vitesse de l’Internet… donc de la pensée.

Cette installation s’inscrit elle aussi dans une tentative de mesurer le monde internet, de le sentir, de l’appréhender de façon tangible, de le matérialiser. Albertine a imaginé une représentation insolite,  à la manière d’un goutte à goutte, égrenant bille après bille l’activité de la pensée des gens sur le réseau.

«Combien de fois dans les 30 dernières secondes a-t-on écrit l’expression “je pense” dans Google ? Autant de "je pense", autant de billes qui s’égrènent. C’est une métaphore de la vitesse de la pensée.»

Au-delà de 1m/seconde est un clin d’œil à la physique classique et quantique,  représentées par  le plan incliné et la courbure de l’espace temps.

Commentaires