Le mapping

Peindre en lumière, en son et en volume au cœur de la ville

Apparition (2013)

«Apparition» est une pièce chorégraphique interactive, conçue par Klaus Obermaier, avec la collaboration du Futurelab d’Ars Electronica, ainsi que les danseurs Desirée Kongerød et Rob Tannion.

Visionnez le final d’«Apparition».

L’artiste autrichien, tour à tour compositeur, metteur en scène, chorégraphe ou plasticien, a imaginé ici une œuvre dans laquelle les sons comme les images sont régis par les mouvements des danseurs, tout en interagissant avec eux. La technique du mapping permet de créer ici un espace scénique virtuel, mais aussi de projeter une série de formes et d’images sur le corps même des danseurs. Avant même la mise au point de logiciels de mapping, Obermaier a expérimenté  dès la fin des années 1990, et sous de nombreuses formes, la technique de diffusion d’images vidéos sur des volumes ou la surface du corps humain.

Commentaires