Le mapping

Peindre en lumière, en son et en volume au cœur de la ville

Isam 2.0. (2012)

Initiée en 2001, la tournée «Isam» du musicien électronique Amon Tobin, est l’un des premiers concerts dont la nature repose entièrement sur l’esthétique et la technique du mapping. Créé par l’équipe de Leviathan et V-Squared Labs pour le musicien brésilien, cette «live visual experience» particulièrement spectaculaire, conjugue jeux d’échelle, effets d’optique et de lumière dans un tourbillon d’effets parfois sidérants.

Visionnez le making-of de la tournée «Isam 2.0».

Un reportage de The Creators Project, sur la tournée «Isam 2.0».

Les images de cette œuvre, inspirées par la science-fiction et de la mécanique, sont projetées sur une structure d’une multitude de cubes, au sein desquels apparaît le musicien. Auréolée d’un immense succès auprès du public, Isam constitue l’une des œuvres phares, en terme de popularité, de la vague du mapping. Elle n’évite toutefois pas une certaine forme de kitsch et d’imagerie tape-à-l’œil, un défaut commun à de nombreuses œuvres issues du même univers.

Commentaires