Micro Macro : plus ou moins l’infini

Des installations audiovisuelles en forme de saisissants jeux d’optique et d’échelle.

Onion Skin d’Olivier Ratsi et Thomas Vaquié (AntiVJ)

Onion Skin est une œuvre audiovisuelle, abstraite et géométrique, projetée sur deux écrans, disposés en angle droit, jouant avec finesse sur un entrelacs et une série de croisement de lignes droites et de formes rectangulaires. Un vocabulaire géométrique de lignes et de cadres, que l’artiste désigne sous le terme de «pelure» ou «pelure d’oignon», pour évoquer ces mille-feuilles de formes et de surfaces, qu’il prend plaisir à décomposer.

Cette nouvelle pièce audiovisuelle d’Olivier Ratsi, fasciné par les architectures impossibles et imaginaires, créée, à l’image de nombreuses autres pièces de l’exposition, un effet volontiers hypnotique sur les spectateurs qui assistent à sa projection. Grâce à la musique électronique et planante de Thomas Vaquié, les jeux de construction et de déconstruction géométriques imaginés par l’artiste français, ainsi que ses jeux d’échelle et de perspective, contribuent à modifier notre perception spatiale et temporelle, créant une nouvelle fois une forme de cinématographie abstraite.

<<< Vers la page principale de l’article

Commentaires