Samuel Bianchini, l’interactivité en questions

De troublantes œuvres d’art interrogent nos comportements face à la technologie

All Over (2009)

All Over est une création sur internet qui met en œuvre une série d'images réalisées uniquement avec des caractères typographiques, à la manière de l’“Ascii Art”, méthode d’affichage utilisée par les premiers informaticiens. Ces images sans légende semblent lutter en permanence pour leur visibilité et leur incertaine réalité, dévoilant de façon plus ou moins claire une manifestation, des traders, des supporters de sport, un meeting politique ou religieux, etc. Les chiffres et les lettres qui composent ces images sont changeants, dynamiques : ils proviennent en temps réel des flux boursiers mondiaux.

Des œuvres en réseau ?

Figure de référence d’un art qui puise ses ressources dans l’interactivité, Samuel Bianchini s’est aussi essayé, mais dans une moindre mesure, à produire des œuvres spécifiquement sur le Net, à l’image de son projet ID Kit et du plus récent All Over, présenté dans le cadre de l’exposition en ligne, Erreur d’impression sur le site de l’Espace Virtuel du Jeu de Paume.

«Pour moi, ce qui fait la spécificité d’Internet, c’est l’aspect collectif, et c’est ce qui rend les choses compliquées. J’ai particulièrement essayé de m’y confronter avec deux projets que j’aime beaucoup, mais qui sont restés à l’état de projet : If I Were You, un projet d’environnement ludique partagé, et «ID Kit», réalisé avec Ultralab, dont l’idée était de créer un site collaboratif permettant de créer de fausses identités, sur un mode un peu humoristique. L’idée était de pouvoir générer des formulaires comme ceux que l’on nous demande de remplir en permanence sur le Net. On avait imaginé la possibilité de faire de fausses photos d’identité par photomontages et on commençait à imaginer la création de faux cookies informatiques qui permettent de renseigner automatiquement des bases de données. C’était là une forme de contre-pouvoir. Mais la difficulté de ce genre de projets, c’est d’arriver à les faire vivre dans les dimensions artistiques et sociales qu’implique ce caractère collectif du réseau».

Avec All Over, qui utilise le réseau au sens où il puise sa source dans les données boursières, je pense avoir réussi à produire quelque chose qui fait œuvre avec le réseau, dans la mesure où j’utilise des données collectives.

<<< Vers la page principale de l’article

Et pour aller plus loin

Un entretien avec Samuel Bianchini, et une présentation, en vidéo, de l’œuvre All Over à l'Espace virtuel du Jeu de Paume.

Retrouvez All Over dans notre rubrique Devenirs numériques sur le site du magazine MCD.

Commentaires