Erreur d’impression

L'exposition virtuelle Erreur d'Impression dont il est question dans cet article propose un ensemble éclectique d’oeuvres qui mettent en perspective les évolutions du livre à l'heure du numérique, et tout particulièrement le combat que se livrent les industries du papier et de l'écran autrement dit de l'informatique et des télécommunications (IT) autour du livre et des médias papier en général.

Cette exposition concoctée par Alessandro Ludovico, artiste, théoricien des nouveaux médias et rédacteur en chef de la revue Neural et Marta Ponsa, responsable des projets artistiques et de l’action culturelle du Musée du Jeu de Paume, est singulière : elle est à la fois virtuelle, les oeuvres ne sont montrées qu'en ligne sur le web, et ouverte, de nouvelles oeuvres sont ajoutées tous les trois mois du 23 octobre 2012 à mars 2014.

Les oeuvres sont variées, tant dans la forme que dans leur provenance. Parmi les artistes sélectionnés : des français, Gregory Chatonsky et son Ten Words + One Text, le Humanpédia de David Guez ou Benjamon Gaulon maître du "Glitch art", une artiste-designer belge Stéphanie Vilayphiou, des américains voyageurs comme Jonathan Puckey ou Daniel Reetz, un pur nomade comme Dušan Barok, des duos comme Mimi Cabell & Jason Huff (Canada et USA) ou Julian Oliver et de Danja Vasiliev (Nouvelle-Zélande et Allemagne), et des "entreprises artistiques" multi-têtes du type DuroSport Electronics et La Société Anonyme.