Philippe Curval

Philippe Curval

Philippe Curval, de son vrai nom Philippe Tronche, est né le 27 décembre 1929 à Paris. Auteur depuis la fin des années 1950 de plus de vingt-cinq romans, il est sans doute aujourd’hui l’un des plus grands noms de la science-fiction française. Passionné de sciences et technologies, mais aussi de fantastique et de Surréalisme, il a travaillé dans la première librairie parisienne entièrement dédiée à la littérature de l’imaginaire à partir de 1953, mais il a également été journaliste scientifique. Parmi ses grands romans de science-fiction, citons les trois qui ont été «couronnés» : Le Ressac de l’espace (1962) qui a reçu le prix Jules Verne ; L’Homme à rebours (1974, 2004), prix de l’Imaginaire ; et Cette chère humanité (1976), prix Apollo. Il a par ailleurs publié des romans rangés quant à eux dans les rayons de «littérature générale» tels Attention les yeux (1972), Y a quelqu’un ? (1979) ou encore Akiloë (1989), ces trois livres ayant tout de même un petit quelque chose d’étrange… Il faut dire que Philippe Curval ne croît guère en la valeur de l’étiquette «science-fiction» en tant que telle. Pour preuve, ces deux derniers livres : si Lothar blues (2008) décline une Europe de robots et de mondes virtuels pouvant facilement se classer en «SF», Juste à temps (La Volte, 2013) semble au premier abord un roman ancré dans le réel de la Baie de Somme de notre présent, même s’il évolue au fur et à mesure des pages vers des paysages plus fantasques et cataclysmiques au gré de «marées du temps».

 

Photo : HHG