Les nouveaux territoires du Louvre

Présentation et entretien avec Agnès Alfandari, directrice du Service Multimédia du Musée du Louvre

Au début fut le cd-rom... et Internet

Aujourd’hui le nouveau site du Louvre

Symbole d’un musée qui sans cesse se remet en questions : en 2011, le site Internet du musée du Louvre a fait peau neuve, sachant que cette refonte totale doit s'achever en 2012. Il repose désormais sur une organisation simplifiée et offre la part belle à de nombreuses images en grand format, ainsi qu’à des vidéos et visites virtuelles des collections.


Une page du nouveau site louvre.fr.

Pour augmenter l’interactivité, le site permet notamment à l’internaute de s’abonner à son flux rss, à son compte Twitter ou à son profil Facebook, ou encore de visionner ses photographies partagées sur Flickr ou ses vidéos sur Dailymotion et YouTube. Le visiteur peut même se créer un espace personnel intitulé "Mon Louvre", qui lui permet de sélectionner ses pages favorites et de créer ainsi son propre musée virtuel.

Mais avant même le site, il y a eu le cd-rom…

L’interview : aux origines de la démarche multimédia du Louvre

Avant de parler des nouveaux dispositifs de médiation aujourd'hui utilisés ou testés au Louvre, pouvez-vous nous faire en préambule un court historique du rapport du Louvre avec le multimédia...

Le Louvre a au très tôt, dès 1995, une démarche multimédia, avec le cd-rom et Internet. Il faut savoir en effet que le Louvre a été l'un des premiers musées français à avoir un site Web, il y a maintenant plus de quatorze ans... Mais, en parallèle, il a vécu la grande aventure du cd-rom (puis du dvd-rom) avec des productions interactives qui ont connu un très grand succès. 


Le dvd-rom du Louvre, dans la suite de son cd-rom à succès.

Ensuite, l'évolution du Web a changé la donne en matière d'édition multimédia. La réflexion sur la refonte du site a commencé début 2000, et s'est concrétisée par un nouveau support en 2005. Le site du Louvre est passé d'un site d'information et de présentation des collections plutôt modeste à un site de contenus extrêmement riche.

À titre d'exemple, aujourd'hui, plus de 2000 œuvres sont commentées, 140 000 dessins et gravures du département des Arts Graphiques sont disponibles sous forme de bases de données, sans oublier la base Atlas sur les œuvres exposées... Le site propose plusieurs collections éditoriales interactives qui permettent des gros plans sur les grandes œuvres du musée, des découvertes « à la loupe », des parcours, des dossiers thématiques, etc. Bien entendu, le site conserve ses fonctions d'information pratique et de communication. Mais, et c'est une particularité du Louvre par rapport aux autres sites de musées, les pages de contenus sont très consultées.

.../...

Ecouter le premier fragment de l’interview d’Agnès Alfandari

Agnès Alfandari, directrice du Service Multimédia du Louvre, autour du cd-rom et de l'Internet des débuts

Durée : 3mn Télécharger
Commentaires