evenement
26.06.2013

L’expo Futur Proche à Marseille

Du 5 au 28 juillet 2013 au Pavillon M à Marseille, Orange présente dans l’exposition Futur Proche, le musée de demain et les nouveaux « visages » de la ville certaines de ses plus remarquables innovations autour de la culture et du numérique.

L’expo Futur Proche à Marseille

Bienvenue au Pavillon M, au cœur de Marseille, pour l’étonnant voyage que propose l’exposition Futur Proche… Dans le cadre de Marseille-Provence 2013, Orange y dévoile une étonnante galerie de recherches et applications innovantes (à explorer en détail au sein de cet article via des liens internes à Culture Mobile). De vraies découvertes, mais surtout une chance pour le public de vivre autrement des lieux et de grandes œuvres d’art, de ressentir différemment la ville, sa multitude de sons et ce nouveau monde numérique qui la transforme, ici et maintenant…

Entrez dans le musée de demain

Dès l’entrée, le visiteur reconnaît La liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix, redessinée par un mur de bouchons de couleur en clin d’œil au Louvre-Lens.

Au dos de la fresque, l’installation «Gestuelle 3D» a en effet été créée par Orange en partenariat avec le musée. Comme le raconte l’un de ses concepteurs, Jérôme Royan, elle permet à chacun, devant un grand écran et muni de lunettes 3D, d’interagir avec les tableaux et surtout sculptures en relief, plutôt que de les admirer à distance.

«Le geste dans l’air», deuxième innovation conçue avec le Louvre-Lens, transforme le mobile en télécommande gestuelle, pour découvrir les œuvres et les faire siennes. C’est la première fois que ce dispositif bluffant comme d’ailleurs «Gestuelle 3D» vont être testés par les amateurs d’art et nouvelles technologies pendant presque un mois !

Le musée et plus largement la culture de demain, ce sont également des applications sur smartphone ou tablette tactile. Il y a le guide multimédia du Louvre-Lens bien sûr, mais aussi toute une gamme de propositions originales, en libre accès au «Bar des applis» du Pavillon M. Citons celles du Grand Atelier du Midi, qui permet d’accéder aux lieux où les œuvres ont été peintes, grâce à une carte les géolicalisant et un système de réalité augmentée , celles du Quai Branly avec ses jeux autour d’étranges instruments de musique ou de l’Eden Théâtre qui emmène le public sur les lieux emblématiques de la naissance du cinéma, là encore grâce à la réalité augmentée…

Futur Proche est aussi l’occasion de découvrir en exclusivité la nouvelle version de l’application dédiée aux jardins du Château de Versailles, décrite en avant-première par son responsable Laurent Gaveau, mais aussi Opéra Traviata, avec sa captation pleine d’images et de sons de la Traviata en 360 degrés, comme si vous étiez à l’intérieur de l’Opéra de Rennes. Enfin, à ce Bar très digital, n’oubliez pas de consulter les applis de Marseille-Provence 2013 et de l’édition augmentée de Candide de Voltaire avec son drôle de voyage initiatique…

Présentation vidéo de Candide, l'application iPad réalisée par la BNF avec Orange.

 

Des peintures de la grotte Chauvet au très haut débit mobile !

L’exposition du Pavillon M donne tout son relief à nos usages numériques de demain, et pas seulement dans la culture. C’est tout le sens de la table 4G : cette installation ludique permet de mesurer en un instant tout le chemin parcouru en termes de débit depuis les débuts de la téléphonie mobile il y a une petite vingtaine d’années. Car il y a encore dix ans, juste avant la 3G, la vidéo sur son smartphone, c’était impossible !

Et si vous souhaitez, pour comprendre l’ampleur de cette révolution de la 4G, voyager plus loin encore dans le passé, arrêtez-vous devant la fresque du temps, reprise de l’expo «Homo Mobilus, la place du réseau mobile dans notre vie».

La ville comme vous ne l’avez jamais vue ou entendue

Grâce à l’observation des communications sur son réseau mobile, Orange peut permettre à chacun de visualiser les sentiments partagés par des populations au cœur des villes,  par exemple la façon dont elles réagissent à un événement via leurs SMS et leurs coups de fil… Au Pavillon M, regardez la Cartographie des émotions telle que mise en scène pour la première fois sur le territoire de Marseille-Provence 2013 : plus les faisceaux lumineux qui apparaissent sur la carte de la région sont hauts et de couleur chaude, plus l’intensité et l’activité des foules sont importantes.

 

Tout près de cette carte vivante, lui aussi dans le cube dédié à la géolocalisation, le dispositif Empreintes de mouvement crée un nouvel imaginaire de la ville grâce à des cartes non plus sur écran mais tridimensionnelles. Comme l’explique Catherine Ramus, à l’origine du projet avec l’équipe Advanced Design du Technocentre d’Orange, le relief plus ou moins fort sur chacune de ses cartes met en évidence le temps passé dans un territoire ainsi que les mouvements des personnes ayant participé à un test réalisé pendant un mois à Paris entre fin 2011 et début 2012.

Enfin, la ville de demain, c’est aussi le son urbain, que ce soit celui de la Traviata de Verdi, comme à l’opéra, ou de façon il est vrai très différente, celui d’un salon de coiffure, tous deux restitués en 3D dans l’un des derniers espaces du Pavillon M, qui, grâce à ses Illusions sonores, vous plonge dans des ambiances plus vraies que nature…


Une image de l’espace «Illusions sonores», au Pavillon M pour l’exposition Futur Proche.

Alors, un parcours pour goûter le temps d’une visite au Pavillon M à des innovations qui changeront peut-être demain notre vision de la culture et de la ville, riche de mille surprises plus étonnantes et agréables les unes que les autres, ça vous dit ?

En savoir plus