L’histoire des télécoms, #4 : Internet

Une double interview de Patrice Carré et Ariel Kyrou sur l’histoire et la préhistoire de l’Internet

Mosaïc & Netscape

Après cette longue parenthèse sur le Minitel, nous pouvons maintenant reprendre notre fil rouge, à savoir l'histoire d'Internet. Peut-on dire que c'est à la fin des années 1980, au début des années 1990, que fondamentalement s'opère le passage vers le grand public, qu'Internet sort de son aspect confidentiel ?...

Ariel Kyrou - Tout au long des années 1980, les recherches vont se poursuivre. Dès 1989, on a parlé, effectivement, du World Wide Web, c'est-à-dire du réseau mondial, de la toile d'araignée, etc. Et en 1990, avec le World Wide Web apparaît sur le réseau la navigation, la lecture en hypertexte. C'est une étape essentielle. Le passage vers le grand public se fait véritablement avec la création de Mosaïc, le premier «Browser», c'est-à-dire le logiciel de navigation qui permet de passer d'une interface «informatique» - grosso modo, un écran noir ou à fond bleu avec des codes informatiques - à un système où existe une vraie interface, basée sur l'hypertexte, avec du son et de l'image... La date clé c'est 1993. En 1993, naît ce premier navigateur, appelé Mosaïc, créé par le National Center for Supercomputing Application, le NCSA...

Patrice Carré - Effectivement. 1993 est une date clé. Toutefois, pour ma part, je crois que l'année qui marque vraiment le tournant, c'est 1995, c'est-à-dire l'année où Marc Andreessen crée le navigateur Netscape, lequel est d'ailleurs mis au point par une partie de l'équipe qui a conçu auparavant Mosaïc... Netscape Communication Corporation commercialise ce navigateur au début de l'année 1995. Et, très vite, c'est un succès. C'est un succès qu'on peut qualifier de fulgurant ! La société rentre en Bourse la même année. Le succès de Netscape signe d'une certaine façon l'acte de naissance d'Internet. C'est vraiment le tout début de la popularisation d'Internet.


Mosaic, le premier navigateur web (NCSA).


Netscape 1.

Cette popularisation d'Internet, via Mosaïc puis Netscape, se constate-t-elle aussi en France ?...

Patrice Carré - Dans les années 1990-1995, en France, Internet n'est pas encore une réalité, au sens physique du terme, sauf pour quelques chercheurs dans des laboratoires, au CNRS ou ailleurs, qui peuvent avoir le matériel permettant d'accéder au réseau... Internet n'est pas une réalité «physique» en France mais c'est déjà un phénomène de communication, surtout à partir de la création du navigateur Mosaïc en 1993. Il se passe le même phénomène que pour l'électricité dans les années 1885-1890, où un nombre incalculable d'articles paraissent sur le sujet, où des journaux s'appellent «L'Étincelle électrique», ou tout simplement «L'Électricité»... L'électricité, concrètement, dans les foyers, dans les rues, il n'y en a pas, dans cette période, ou presque pas... Mais on en parle !... Avec Internet, c'est un peu la même chose. Et ce phénomène de communication, je crois, va forcer la main à la réalité. Plus on va en parler, plus on va vouloir savoir ce que c'est... Et à partir de 1995, avec l'arrivée de Netscape, on va voir apparaître en France les premières offres commerciales...


Disquette d'installation de Netscape 2.

Ariel Kyrou - Il faut quand même préciser un point important. À l'époque, Netscape est gratuit pour les particuliers. On retrouve un peu la même approche commerciale que pour le Minitel... C'est là un point non négligeable. Personnellement, en 1994, j'utilise Mosaïc. Personne autour de moi ne sait de quoi il s'agit. Avec Mosaïc, l'Internet commence à toucher un autre public que celui des informaticiens mais reste, concrètement, le fait de quelques individus précurseurs, «décalés»... Et pour avoir créé en septembre 1995 avec ma société Moderne Multimédias l'un des tout premiers sites français qui était le support en ligne de Virgin, le Virgin Mégaweb, je me souviens très bien de l'atmosphère de cette époque. Au début, il s'agissait d'un appel d'offre pour un audiovisuel au sein des magasins Virgin... Et quelqu'un, au sein de Virgin, un fou d'informatique, a dit un jour : Internet, c'est génial, pourquoi ne pas l'utiliser ! Et bingo ! On a créé ce site internet, le Virgin Mégaweb. Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que personne n'était connecté chez Virgin !... C'était du fantasme, de l'image pure et simple ! C'était du buzz total ! Mais Virgin pouvait dire : «J'ai mon site Internet !». Quant à nous, pendant environ trois ans, de 1995 à 1997, on a bénéficié d'une liberté absolue ! On a conçu des délires éditoriaux utilisant l'hypertexte, des quizz ou pages de contenu sophistiquées, parfois trop lourds pour y accéder facilement avec les modems de l'époque. On a même parlé une fois d'un disque qui n'était pas vendu chez Virgin, en indiquant l'adresse postale pour se le procurer ! C'est quand même, je crois, un exemple très significatif de ces années où tout semblait possible, où presque personne n'était connecté, mais où cette entité virtuelle étrange, Internet, était déjà le «nec plus ultra» de la «branchitude»...


Le site Virgin Megaweb en 1996.


Le site de Yahoo France 1996.

.../...

 

Et pour aller plus loin

Commentaires