Hello ! L'innovation fait son show
Pour Stéphane Richard, le rôle d'Orange «est d’apporter, à tous, le meilleur de l’innovation dans un monde ouvert et interopérable».

Hello ! L’innovation fait son show

Une journée unique pour un meilleur monde connecté

Le 21 novembre 2012 à Paris a eu lieu le show «Hello !», un événement unique que les équipes Orange en charge de l'innovation préparaient depuis un an. Le PDG Stéphane Richard en personne a inauguré cette journée au cours de laquelle ont été présentées des dizaines d'innovations sorties des labos d'Orange et de ses partenaires. Romain Fournols, directeur de projet au Technocentre, nous raconte la genèse de ce show et nous offre un best off des nouveautés.

CM : Pouvez-vous nous parler de cet événement Orange, «Hello ! les innovations font leur show» et de sa genèse ?

Romain Fournols : Notre président, Stéphane Richard, a souhaité, début 2012, reprendre la parole sur le thème de l’innovation et démontrer la force de notre groupe dans ce domaine. Il a alors demandé à Xavier Couture d’élaborer un show pour la fin de l’année qui montrerait toute cette richesse. Cela faisait plus de 3 ans, après l’arrêt des «collections» fin 2009, que le groupe n’avait pas organisé de «show de l’innovation».

Cette journée du show «Hello !», localisée aux Docks de Paris, devait donc marquer les esprits et être riche en démonstrations. Elle s’est déroulée en plusieurs parties. Tout d’abord le matin, nous avons accueilli 700 décideurs économiques et politiques, partenaires et journalistes, ainsi que tous nos leaders France. Puis l’après-midi, nous avons décliné la manifestation pour l’interne, sur invitation de Delphine Ernotte-Cunci, accompagnée de Thierry Bonhomme et de Jean-Paul Cottet.

L’originalité de cet évènement résidait dans sa mise en scène. Les visiteurs du matin ont tout d’abord été invités à suivre un «show» de 45 minutes très riche en visuels, sons et lumières, animé par Stéphane Richard lui-même. Puis ils ont eu droit à une visite accompagnée, de deux heures, dans l’espace de démonstration «la ville» où ils ont pu découvrir plus de 33 démonstrations regroupées de manière originale et cohérente en cinq univers : l’espace culturel, la rue, le square, la maison et le centre d’affaires.

Stéphane Richard - Show Hello !
Stéphane Richard, PDG d’Orange présente les innovations lors du show Hello ! du 21 novembre 2012. Photo : C. Pelletier

CM : Que doit-on retenir du discours de Stéphane Richard durant son show «à la Steve Jobs» ?

RF : En introduction de son show très didactique et très mis en scène, Stéphane Richard a rappelé : «Tout part de ce mot simple : communiquer. Notre raison d'être. Permettre à deux personnes aussi distantes soient-elles, d’échanger dans l’instant». Il a également souligné que le rôle d'Orange, «c’est de démocratiser les innovations jusque-là réservées à quelques-uns, et d’être un amplificateur des nouveaux usages

Durant ces 45 minutes il a présenté huit annonces majeures de produits qui sortiront d'ici le printemps 2013. Côté réseau, il y a le passage au très haut débit mobile (la 4G), la poursuite du déploiement de la fibre jusqu’à 200 Mb/s et la nouvelle Livebox Play compatible fibre optique pour la connexion et la TV.

Autres innovations : le Cloud d’Orange, qui est conçu comme une armoire ou un coffre-fort numérique sécurisé ; le développement du NFC (Near Field Communication) sur une vingtaine de téléphones mobiles compatibles ; et une nouvelle norme de communication pour des usages plus enrichis baptisée «joyn» (autrement appelée RCS – Rich Communications Suite). Citons également LibOn, une application pour notamment passer des appels en voix HD, et un partenariat avec Facebook pour développer de nouveaux outils de communication. Il s'agit, a expliqué Stéphane Richard, de «passer simplement d’une discussion écrite à une conversation “téléphonique”, et inviter vos amis à vous rejoindre dans une “conférence téléphonique sociale”.»

CM : Dans les innovations concernant la maison, une a retenu notre attention : My Plug : pouvez nous expliquer en quoi elle consiste ?

RF : My Plug est une prise électrique intelligente pilotable par SMS dans sa version commercialisée aujourd’hui. Elle permet, par exemple, d’allumer à distance un chauffage dans une résidence secondaire. Vous pouvez, si vous le souhaitez, simuler une présence en y branchant une lampe. Les applications sont à votre gré et illimitées. S’il y a une panne de courant, My Plug avertit le propriétaire par SMS, ce qui lui laisse le temps de contacter le voisin, par exemple pour qu’il vide le congélateur.
Demain, My Plug s’enrichira de nouvelles fonctionnalités : la prise sera pilotable via une application sur mobile ou tablette, ce qui permettra de programmer à distance la température de chauffage, d'être prévenu en cas d’inondation ou d’incendie et même de l’utiliser pour «veiller» sur les enfants…

CM : Côté Rue, on trouve un développement, d'ailleurs commun aux opérateurs télécom, baptisé «joyn»…

RF : En effet, il s'agit d'un service que les constructeurs et des opérateurs comme Vodafone, Deutsche Telekom, China Mobile, AT&T et d’autres ont créé ensemble. Cette fonctionnalité s’appelle Rich Communication Suite (RCS), et joyn chez Orange. C'est une norme interopérable entre tous les réseaux, qui sera disponible directement sur les mobiles, sans application spécifique à télécharger. Elle va permettre bien plus que de la voix. On pourra chatter, faire de la visiophonie, partager des contenus avec tous ses contacts en un clic, etc.

CM : Est-ce quelque chose qui remplace la visiophonie qui peinait à se faire une place depuis des années ? Ou une «visio du 21ème siècle» ?

RF : D’une certaine manière oui. Mais joyn c’est surtout une expérience facilitée : pas d’installation, pas de paramétrage. Surtout, cette norme sera opérationnelle dans le futur quel que soit l’opérateur concerné, puisqu'elle sera intégrée dans le téléphone lui-même.

La simplicité et l’ergonomie de l'interface devraient dynamiser l’usage de la visiophonie. Nous l'avons constaté dans tous nos métiers fixe, TV, Internet, mobile ; plus on améliore l’expérience, plus on est simple, et plus les usages se développent.

IMAGE

CM : Côté Rue toujours, il y a ce que vous appelez le Corner NFC qui concerne aussi bien le bus que la voiture ou les achats. De quoi s'agit-il ?

RF : Le NFC est avant tout une technologie. Cet acronyme signifie «Near Field Communication». Il s’agit d’une norme de transmission d’informations sans fil à des distances très petites, de l’ordre de quelques centimètres. Comparée aux technologies Wi-Fi (quelques centaines de mètres) et Bluetooth (quelques dizaines de mètres), elle est  plus sécurisée, très peu gourmande en énergie et adaptée à l’usage d’identification et de paiement.

Les applications possibles sont nombreuses : paiement d’achats chez les commerçants (la puce NFC est déjà intégrée aux nouvelles cartes bancaires), validation et paiement des transports publics, ouverture d’accès (portillons, portes) par un simple  passage du téléphone sur une borne électronique, etc.

Dans les démos que nous avons présentées lors de cette journée, la carte NFC permet par exemple d’ouvrir un véhicule de location – en l'occurrence la Renault Twizzy, un véhicule électrique. Grâce à cette carte on peut payer son stationnement à un horodateur ou valider son titre de transport dans le bus. Cela simplifie la vie des utilisateurs, qui n'ont plus qu'à recharger leur compte mobicarte à l’aide d’une petite carte NFC personnelle.

CM : Est-ce que cela fonctionne sur n'importe quel smartphone ?

RF : Non, ça fonctionne uniquement sur les mobiles compatibles NFC qui intègrent cette puce. Aujourd’hui cela représente une vingtaine de terminaux disponibles.
Mais Orange travaille actuellement avec l’opérateur China Mobile à l’intégration de cette technologie directement à l’intérieur de la carte SIM, ce qui permettra aux utilisateurs d’accéder à des services NFC quel que soit leur appareil ou leur opérateur.

CM : Une vingtaine d'applications Orange ont également été présentées. Lesquelles retiendriez-vous comme les plus innovantes ?

RF : Mes coups de cœur sont «Le Cloud», «Orange et moi» et «My Livebox».
Je place Le Cloud en tête parce que c’est un vrai gain de temps au quotidien. Je peux y stocker tous les documents dont j’ai besoin et j’y accède de n’importe où dans le monde, sur un ordinateur partagé comme sur ma tablette ou sur mon smartphone. C'est l’occasion aussi de partager avec des proches quelques photos ou vidéos sans envoyer des mails volumineux ou sans chercher une clé USB qu’on n'a pas toujours sous la main.

Orange et moi est une application qui permet de gérer son compte mobile facilement afin de suivre sa consommation ou de gérer ses options, tout cela avec une interface et une ergonomie simplifiées et claires.

Et pour finir Ma Livebox est une application destinée, depuis son mobile, à paramétrer son accès Internet à domicile. Elle permet notamment de vérifier son bon fonctionnement. Mais aussi de gérer les plages horaires d’accès à Internet de l’ordinateur dédié aux enfants : à 21h00 tout le monde au lit ! Cette fonction est une sorte de complément aux outils de contrôle parental et de protection des enfants que nous proposons par ailleurs.

Commentaires