Femmes et numérique

Les sept clichés capitaux

Cliché 7 : «Les femmes sont high tech depuis le GPS et le smartphone rose»

Une vidéo de promotion de l’ordinateur Floral Kiss, créé pour les femmes par la marque Fujitsu. Difficile de faire plus cliché…

Floral Kiss ? Non, ce n’est pas un nouveau parfum d’intérieur mais le dernier ordinateur Fujitsu pensé pour les femmes. Il est doux au toucher, paré de strass et d’une perle en guise de bouton d’allumage, et surtout, il a été spécialement étudié pour être ouvert sans risque de se casser un ongle. Côté application, l’ordinateur embarque un logiciel de scrapbooking, un journal intime et même un horoscope. Développé par une équipe féminine, il aurait pour but «d’apporter de l’élégance dans le monde du PC». 

Il n’y a pas d’utilisation féminine de l’ordinateur !

Toute la communication autour du laptop de Fujitsu se base sur l’hypothèse d’une utilisation «féminine» du PC, en opposition à une utilisation professionnelle. «Je suis surprise qu’il n’y ait pas d’application pour partager ses recettes de cuisine. Mais peut-être que c’est prévu pour la première mise à jour ?», ironise Jenna Sauers, spécialiste high tech sur le site Jezebel. Quid de ses spécifications techniques ? Tout juste sait-on qu’il embarque un processeur quad core de la gamme i5 d’Intel (sans plus de précision sur le modèle), Windows 8 et 500 Go d’espace de stockage.

C’est à croire que les décideurs n’ont toujours pas intégré que les femmes sont des consommateurs comme les autres, qui achètent des ordinateurs pour travailler. D’où ce monstrueux décalage entre ce que veulent vraiment les consommatrices, et ce que croient devoir leur proposer les marques.

En témoigne une étude conduite l’an dernier aux Etats-Unis et relayée par le magazine Wired qui démontre que les femmes sont bien plus enclines que les hommes à acheter des équipements high tech : lorsqu’on a demandé à des représentants des deux sexes d’exprimer leur intérêt pour certains produits, les femmes étaient plus nombreuses à témoigner de l’enthousiasme vis-à-vis des tablettes (18% contre 15%), des laptops (20% contre 14%) et des smartphones (20% contre 17%). Seuls les écrans TV LCD ont remporté plus de succès auprès des hommes (19%) que des femmes (17%).

Comme l’explique le responsable du site de vente en ligne américain HSN au magazine The Mary Sue :

L’industrie des nouvelles technologies a longtemps été dominée par les hommes, alors qu’au sein du foyer ce sont les femmes qui prennent la décision finale lors d’un achat. Les femmes savent parfaitement quels sont les derniers et meilleurs gadgets.

Et si les clichés avaient parfois un peu de vrai ?

La situation est pourtant plus complexe qu’il n’y parait. Car si les femmes s’imposent de plus en plus comme des acheteuses renseignées et connaisseuses, et considèrent à 91% que les publicitaires ne les comprennent pas selon une étude Nielsen de 2011, elles plébisciteraient les cartes de paiements décorées de motifs féminins ! Sac à main, diamants, du fushia… Des modèles pas très subtils dont certains ont été victimes de bad buzz, à l’image de celui qui a éclaboussé la collection «Pour Elle» de la Société Générale.


Ce n’est pas une blague : cette carte bancaire, pensée pour les femmes par la Société Générale, a eu beaucoup de succès en 2012…

«Le modèle rose avec chaussure à talon, pourtant le plus “genré”, est celui qui remporte le plus de succès puisqu’il a détrôné toutes les cartes», explique la chef de produit Carte de la Société Générale à Slate, contredisant ainsi le sentiment de nombreux internautes qui avaient fustigé l’idée d’une telle collection. Décidément, les femmes ne sont pas à une contradiction près. Sans doute est-ce parce qu’elle veulent décider elles-mêmes de ne pas coller aux stéréotypes ou de choisir les clichés qui leur correspondent !

Commentaires