7 paris de télésanté

Du bien-être à la médecine de pointe

La formation sans limites

Du e-learning aux serious games, le numérique favorise aujourd’hui l’acquisition des connaissances. Pour les étudiants qui s'orientent vers les professions de santé, de même que pour les soignants et médecins en activité, les nouveaux médias permettent en effet d'accéder à des savoirs ou à des savoir-faire, à travers de multiples outils comme des bases de données médicales sur le Web, des services d'autoformation, des forums et même des jeux. Bien loin des traditionnels cours magistraux, la formation s'enrichit donc de plus en plus de l'apport des nouvelles technologies.

Vidéothèque et e-learning

Plus besoin de se creuser la tête pour savoir où trouver une vidéo d'angioplastie coronaire ou d'introduction à la dissection. Le site internet Canal U, la vidéothèque numérique de l'enseignement supérieur, propose quantité de ressources audiovisuelles accessibles dans sa rubrique « Sciences de la santé et du sport ». Par ailleurs, grâce au e-learning, on peut « s'autoformer » selon ses besoins. Un site comme Médiformation propose ainsi une plateforme d’apprentissage en ligne pour les candidats aux concours paramédicaux, les étudiants et les professionnels de santé.

Serious games et Medusims

Même les jeux vidéo entrent dans la course à la formation, à l'instar de Pulse, un « serious game » de simulation 3D dédié aux professionnels de santé, pour l'apprentissage de gestes médicaux complexes et de savoirs techniques.

Pulse : une simulation 3D de prise en charge médicale dans un hôpital très high-tech…

MoJOS, de son côté, est un moteur de jeux destiné aussi bien aux patients qu’aux thérapeutes, et dédié à la rééducation fonctionnelle des personnes, par exemple après un accident vasculaire cérébral. C’est l’un des lauréats de l’appel à projets « serious games » dans le volet numérique du plan de relance gouvernemental.


Une image du moteur de jeux sérieux MoJOS.

Le Laboratoire universitaire médical d’enseignement iLumens propose quant à lui différents outils de formation (anatomie virtuelle, mannequins physiologiques pilotés en Wi-Fi…), ainsi que des Medusims : des expériences 3D immersives, accessibles depuis n’importe quel ordinateur, en cloud computing.


Un « Medusim » d’iLumens, lancé en septembre 2011. Deux scénarios sur l’arrêt cardiaque sont accessibles gratuitement sur le site stayingalive.fr

Et pour aller plus loin

Commentaires