1
2
3

Le dispositif de visualisation A-Reality d’Adelin Schweitzer d’aujourd’hui n'a pas tellement évolué depuis le premier prototype de 1965, The Ultimate Display.

The Ultimate Display imaginé en 1965 par Ivan Sutherland au Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston.

Avril 2012 : les lunettes de réalité augmentée pensées par les laboratoires de Google dans le cadre de son «Project Glass». Légères et plutôt discrètes.

Une histoire de la réalité augmentée

Tour d’horizon historique, premières applications et nouvelles interfaces d’une technologie fantasmatique

Le concept de «réalité augmentée» ne date pas d'hier. Depuis trente ans, son histoire s’entrecroise avec celle de la réalité virtuelle, de son casque et de ses gants de données. Mais aujourd’hui, plutôt que de ce lourd attirail, elle n’aurait plus besoin que d’un smartphone voire de simples lunettes connectées…

La preuve avec le prototype tout juste sorti des labos de Google. Soit un dispositif discret, qu’on enclenche par un bouton sur la monture de l’appareil : il ressemble à des lunettes sans en être vraiment. Sa première vidéo de démonstration, en point de vue subjectif, a été vue par plus de 11 millions de personnes en cinq jours !

Avril 2012. La première vidéo de démo du fonctionnement des lunettes de réalité augmentée selon Google.

Retour au début des années 1980. C’est à cette époque qu’une nouveauté technologique sort des laboratoires de l'armée américaine, mais aussi de la tête de quelques hurluberlus amateurs de voyages virtuels et de «LSD électronique» : la réalité virtuelle (Virtual Reality ou VR). On voit alors apparaître dans les salons professionnels, comme le Siggraph aux Etats-Unis ou Imagina à Monte Carlo, d'étranges danseurs harnachés de casques et de gants ou de joysticks volumineux, se déplaçant maladroitement dans des univers tridimensionnels rudimentaires et invisibles aux spectateurs extérieurs. Ces images font désormais partie de notre imaginaire des nouvelles technologies.

Après une première époque qui court jusqu'à la fin des années 1990, la réalité virtuelle sous ses multiples formes est devenue une «enabling technology» ou plutôt s’est transformée en une multitude de technologies opérationnelles, transfusées du militaire au civil. Autrement dit : des outils pour «faire» et non pour «rêver».

Une vidéo pédagogique (en anglais) sur la réalité augmentée, de son usage pour les pilotes d'aviation aux smartphones en passant par les lunettes avec RA intégrée, qui devraient être la tendance à venir.

C’est plus tard, dans les années 2000, notamment à la faveur de la vogue des smartphones, qu’est venue la réalité augmentée (RA de son petit nom ou en anglais Augmented Reality). Soit une technologie sœur de la réalité virtuelle : l'environnement perçu par l'utilisateur n'y est plus une simulation 3D, mais une superposition de l'environnement réel et d'éléments visuels et graphiques calculés et calés, en temps réel, en fonction de ses mouvements.

Tour d'horizon historique en 3 chapitres...

Et pour aller plus loin

Commentaires